Autres offres d’emploi dans les institutions et organes de l’UE

Accueil > Autres offres d’emploi dans les institutions et organes de l’UE
Vous trouverez dans la liste ci-dessous d’autres offres d’emploi publiées sur les pages des institutions et organes de l’UE suivants:
 
 

Le rôle de la Commission européenne (CE) est de promouvoir l’intérêt général de l’UE en proposant et en appliquant la législation: politiquement indépendante, elle est l’organe exécutif de l’UE. La direction politique est assurée par une équipe de commissaires européens (un par pays membre de l’UE), dirigée par le/la président(e) de la Commission, qui décide de l'attribution des responsabilités. Une fois un texte législatif proposé, il est adopté par le Conseil (qui représente les États membres) et le Parlement (qui représente les citoyens européens). La Commission gère le budget et les programmes politiques de l’UE (agriculture, pêche, recherche, etc.), en coopération avec les autorités des pays membres.

 

Travailler pour le secrétariat général du Conseil vous donne l'occasion unique de soutenir et d’assister deux institutions européennes majeures: le Conseil européen et le Conseil de l’Union européenne.
Le Conseil européen, qui est constitué des chefs d’État ou de gouvernement de l’ensemble des pays membres de l’UE, définit les orientations et les priorités politiques générales de l'Union. Il fixe le programme stratégique et politique de l’UE au plus haut niveau politique. Le Conseil de l’UE négocie et adopte les textes législatifs de l'UE, coordonne les politiques des États membres, élabore la politique étrangère et de sécurité commune, et conclut des accords internationaux. Les ministres et les secrétaires d’État de l'ensemble des pays membres de l’UE se réunissent en dix formations différentes, selon le sujet examiné.

 

Le Parlement européen est une organisation dynamique, inclusive et multilingue, qui offre une grande variété de possibilités de carrière et de développement. Le personnel du Parlement collabore directement avec les députés pour instaurer une démocratie européenne active et contribuer à construire une Europe plus pacifique, plus sûre, plus juste et plus prospère. Le Parlement offre des perspectives de carrière dans un large éventail de services, qu’ils soient liés à ses travaux législatifs de base ou au bon fonctionnement de l’institution. Chaque membre du personnel joue de manière directe ou indirecte un rôle important dans les travaux du Parlement et œuvre pour les citoyens de l’Union en contribuant à promouvoir et à défendre la démocratie, la liberté d’expression et les droits de l’homme dans l’UE et au-delà. Visitez la nouvelle page web «Travailler au Parlement» pour trouver d’autres possibilités d’emploi publiées par l’institution.https://www.europarl.europa.eu/at-your-service/en/work-with-us

 

La Cour des comptes européenne (CCE) est l’auditeur externe de l’Union européenne. Elle a été instituée par le traité de Bruxelles du 22 juillet 1975 et a débuté ses travaux en octobre 1977. La CCE est l’une des sept institutions de l’UE: elle siège à Luxembourg et emploie environ 900 agents de toutes les nationalités de l'UE, répartis entre personnels d'audit, administratif et de soutien.

 

La Cour de justice de l’Union européenne est l’organe judiciaire de l’UE. Son rôle est de veiller à ce que la législation de l’UE soit respectée par les institutions et les États membres et appliquée de la même manière dans l’ensemble de l’Union. Elle garantit ainsi que l’UE est fondée sur l’état de droit, un élément fondamental de toute démocratie.

 

Le Service européen pour l’action extérieure (SEAE) est le service diplomatique de l'Union. Il aide le responsable des affaires étrangères de l'UE (haut représentant pour les affaires étrangères et la politique de sécurité) à mener la politique étrangère et de sécurité commune de l’Union. Siégeant à Bruxelles mais s'appuyant sur le vaste réseau diplomatique de l'UE dans le monde, le SEAE rassemble des fonctionnaires européens, des diplomates des ministères des affaires étrangères des États membres de l'UE et du personnel local établi dans des pays du monde entier. 

 

Le Comité économique et social européen (CESE) est un forum unique de consultation, de dialogue et de consensus entre les représentants de tous les secteurs de la société civile organisée, notamment les employeurs, les syndicats et des groupements tels que les associations professionnelles et locales, les organisations de jeunesse, les mouvements de défense des droits des femmes, les agriculteurs, les consommateurs, les PME, les défenseurs de l’environnement et bien d’autres encore. Sa mission est de faire entendre la voix de la société civile organisée en Europe.

 

Le Comité européen des régions (CdR) est le porte-voix des régions et des villes de l’Union européenne. Le CdR est une assemblée politique qui réunit plus de 300 responsables politiques locaux et régionaux. Par leurs avis et leurs discussions avec des représentants de la Commission européenne, du Parlement européen et du Conseil, les membres du CdR contribuent à l’élaboration des décisions de l’Union.

 

Le Médiateur européen est une petite structure dynamique qui assiste les citoyens dans leurs relations avec les institutions, organes et agences de l’UE. Il examine des plaintes portant sur des sujets tels que le manque de transparence dans la prise de décision, le refus d’accès à des documents, la violation des droits fondamentaux ou des questions contractuelles. Il mène également des enquêtes de sa propre initiative sur des problèmes systémiques et encourage les bonnes pratiques administratives. Composé d’environ 80 personnes, le service du Médiateur européen a pour mission de créer une administration de l’UE plus efficace, responsable, transparente et éthique.

 

 

Le Contrôleur européen de la protection des données (CEPD) est l’autorité indépendante de la protection des données de l’UE. Il est chargé de veiller à ce que les institutions et organes de l’Union respectent la législation sur la protection des données à caractère personnel. Le CEPD donne également des conseils impartiaux sur les politiques et les propositions de textes législatifs susceptibles d’avoir une incidence sur les droits à la vie privée et à la protection des données à caractère personnel.

 

 

Institutions et organes pour lesquels EPSO ne sélectionne pas de personnel:

La Banque centrale européenne (BCE), qui a été créée en 1998, est l’une des plus récentes institutions officielles de l’UE. Elle compte plus de 3 500 employés venus de toute l’Europe. Sa mission consiste principalement à promouvoir l’intégration financière et la stabilité financière. La BCE travaille en étroite coopération avec les 19 banques centrales nationales de la zone euro, avec lesquelles elle forme un groupe appelé l’«Eurosystème». Elle entretient également des contacts réguliers avec les 27 banques centrales nationales de l’UE au sein d’un réseau, le Système européen de banques centrales.

 

La Banque européenne d’investissement) (BEI) est l’institution financière de l’Union européenne. Le Groupe BEI comprend la Banque européenne d’investissement et le Fonds européen d’investissement (FEI), qui possèdent plus de 60 ans d’expérience et d’expertise en matière de financement de projets. Siégeant à Luxembourg, le Groupe BEI dispose d’un réseau de bureaux locaux et régionaux en Europe et au-delà.